Six grands mythes sur le coronavirus

Six grands mythes sur le coronavirus

Mythes sur le COVID-19

Compte tenu des préoccupations croissantes entourant le nouveau coronavirus (COVID-19), Clinique diar saada vous donnes des informations exactes et à jour essentielles pour maintenir nos communautés en bonne santé

Mythe 1: les huiles essentielles, l’ail et l’huile de sésame peuvent prévenir l’infection par le coronavirus.

Il n’y a aucune preuve que ces produits peuvent prévenir le coronavirus (COVID-19) et il n’existe aucun traitement préventif connu pour le COVID-19, aucun vaccin n’est actuellement disponible.

À l’heure actuelle, les meilleures méthodes de prévention consistent à éviter tout contact étroit avec des personnes malades, à se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes, à nettoyer et à désinfecter les surfaces dures et à limiter le contact avec les yeux, le nez, et la bouche.

Mythe 2: Appliquer votre corps avec de l’alcool ou du chlore peut tuer le nouveau coronavirus.

Il est prouvé que les désinfectants chimiques, tels que ceux contenant de l’eau de Javel ou du chlore, peuvent tuer le coronavirus sur les surfaces, les produits n’écarteront pas le virus lorsqu’ils sont utilisés sur la peau humaine. De plus, l’OMS prévient que l’utilisation de ces produits chimiques sur votre peau peut être «nocive».

Mythe 3: Le coronavirus est créé par l’homme.

Le coronavirus (COVID-19), comme MERS-CoV et SARS-CoV, peut être retracé jusqu’aux chauves-souris, et bon nombre des premiers patients de Wuhan avaient un lien avec un grand marché de fruits de mer et d’animaux vivants. Cependant, les chercheurs doivent encore identifier l’animal exact qui a conduit au premier cas humain. Les coronavirus sont des zoonoses, ce qui signifie qu’ils sont transmis entre les animaux et les humains.

Mythe 4: Les animaux domestiques peuvent être infectés et propager le nouveau coronavirus.

Alors que les chercheurs pensent que le coronavirus (COVID-19) est d’origine animale, les animaux ne sont pas intimement associés à la propagation de cette maladie, les chats et les chiens ne peuvent pas transmettre le nouveau coronavirus aux humains, mais ils peuvent être positifs pour de faibles niveaux de l’agent pathogène s’ils l’attrapent de leurs propriétaires.

 

Vous devez continuer à vous laver les mains après un contact avec des animaux de compagnie ou des animaux pour éviter la propagation générale des bactéries. Si vous êtes infecté par un coronavirus, vous devez éviter tout contact avec les animaux de compagnie comme vous le feriez avec d’autres humains.

Mythe 5: Le nouveau coronavirus est le virus le plus dangereux et une condamnation à mort.

Les experts ne savent pas encore à quel point le COVID-19 est mortel par rapport à d’autres virus, cela dit, la recherche suggère que le taux de mortalité mondial pour COVID-19 est actuellement d’environ 3,4% – ce qui fait du virus une maladie beaucoup plus grave que la grippe.

Mythe 6: le coronavirus peut se propager à partir de produits, de lettres ou de colis en provenance des pays infectés.

Les personnes recevant des colis en provenance des pays infectés ou achetant des produits en provenance de Chine ou autres ne courent aucun risque de contracter le nouveau coronavirus. D’après les analyses précédentes, nous savons que les coronavirus ne survivent pas longtemps sur des objets, tels que des lettres ou des colis.

Clinique Diar Saada souhaite que notre communauté restent au courant des dernières informations sur l’épidémie de COVID-19, disponibles sur notre site web et nos réseaux sociaux

Clinqiue Diar Saada centre de référence en correction de la vision par Laser.

Partagez cette article

Laisser un commentaire